Brodinski, l’un des DJ’s français les plus influents de la scène électro française, était l’invité de la première conférence Red Bull Music Academy, au Badaboum, à Paris, le vendredi 27 février dernier. Pendant deux heures, l’artiste est revenu sur ses débuts, ses influences et son premier album, « Brava », sorti lundi 2 mars dernier.

Top départ pour la Red Bull Music Academy 2015. Le festival de musique, imaginé par la marque de boisson énergisante, aura lieu, pour la première fois en France, à Paris. C’est la Gaîté Lyrique qui a été choisie pour accueillir les 60 participants pendant un mois, du 25 octobre au 27 novembre. Pour donner le coup d’envoi de l’événement, le DJ rémois Brodinski, de son vrai nom Louis Rogé, a participé à la première conférence de la Red Bull Music Academy 2015. En près de cinq ans, le DJ de 27 ans a acquis, avec son label Bromance, une véritable reconnaissance internationale. Ses mixes, à travers les quatre coins du monde, lui permettent désormais de faire partie des meilleurs DJ’s et producteurs mondiaux. Brodinski a répondu sans détour aux questions de Raphaël Malkin, journaliste à Snatch Magazine et du public. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour écouter l’artiste, originaire de Reims. Parmi les spectateurs, on pouvait également retrouver d’autres DJ’s français dont Guillaume Berg, le patron du label Pelican Fly DJ Slow et Canblaster & Myd du collectif Club Cheval.

Red Bull Music Academy /Brodinski Conférence

Brodinski est revenu sur ses débuts dans l’électro, à 20 ans, et a répété son amour pour cette genre musical. « C’est la première musique qui m’a donné envie d’écouter encore et toujours plus de musique. C’est mon premier amour musical. Il n’y avait aucune logique dans mes choix. J’écoutais tous les styles d’électro. J’ai très vite sur que je voulais poursuivre une carrière dans la musique. » Après une licence de communication en poche, Brodinski décide de se lancer et commence à se rapprocher de DJ influents. « J’ai commencé à fréquenter Erol Alkan, Dj Mehdi, Yuksek et The Shoes, rémois comme moi. Je suis heureux d’avoir observé ces gens autodidacte, qui m’ont beaucoup apporté et avec qui je suis resté ami. » Il a notamment tenu à rendre hommage à DJ Mehdi, l’un de ses mentors et meilleur ami, disparu en 2009. « J’ai appris beaucoup de lui. Il me conseillait de rester objectif, de prendre le temps de composer. On avait un amour similaire pour le rap et l’envie de faire autre chose » explique Brodinski

Red Bull Music Academy /Brodinski Conférence Red Bull Music Academy /Brodinski Conférence

L’un des tournants de la carrière de Brodinski est sa participation au sixième album studio de Kanye West, « Yeezus ». L’artiste a notamment livré une anecdote amusante, durant la conférence, sur son appréhension concernant la réaction de Gesaffelstein lors de l’écoute des maquettes. « Mike (ndlr : Gesaffelstein) m’a demandé de venir jouer des morceaux avec lui. Mais, il avait un avis très tranché. Alors que Kanye West lui faisait écouter des morceaux, Gesaffelstein a immédiatement avoué ne pas aimer. J’appréhendais un peu la réaction de Kanye. Mais il n’a pas pris ça méchamment et a décidé de re-travailler pour composer les morceaux. Il a tout compris. J’ai beaucoup appris aux côtés de Kanye. C’était trois semaines de boulot. Cela a été un très bon exemple de travail en communauté. C’est un gros bosseur » conclut Brodinski.

Au sein de son label électro Bromance, crée en 2011, le rap US prend une très grande place. Un choix qui ne doit rien au hasard. « J’écoute toujours de la musique, tout le temps. J’ai une obsession de la nouveauté, découvrir encore et toujours. La musique rap est faite pour les boulimiques de musique. On voit tout le temps des mixtapes, des albums qui sortent. C’est vital pour moi d’écouter du rap. C’est pour cela que je m’en inspire beaucoup pour mes morceaux » souligne le DJ.

Red Bull Music Academy /Brodinski Conférence Red Bull Music Academy /Brodinski Conférence

Brodinski est également revenu sur son premier album « Brava », sorti le lundi 2 mars dernier. L’oeuvre est un mélange subtile entre rap et électro, composantes majeures du label Bromance. L’album a nécessité un an et demi de travail, avec près d’une cinquantaine de morceaux enregistrés pour au final quatorze titres sélectionnés. La scène d’Atlanta, très active dans la scène rap américaine, est présente sur « Brava », avec les collaborations de Young Scooter, Slim Thug, Peewee Longway, Bloody Jay et ILoveMakkonen, connu pour son hit « Tuesday », repris par Drake. L’artiste se dit très fier de cet œuvre. « Je suis heureux d’avoir crée quelque chose qui me plaît et que j’aurai encore envie d’écouter dans dix ans. »

Cet album représente un pas dans la carrière de Brodinski. Tout va très vite pour le DJ rémois, qui en cinq ans, a acquis une reconnaissance internationale. Il se dit très chanceux mais avoue avoir du mal à prendre du recul sur les choses. « Tout ce qui m’arrive, c’est incroyable. C’est exactement la vie que je voulais vivre. Ce n’est pas toujours évident de se poser. Mais je ne peux pas me plaindre. Je suis un privilégié. »

La journée du vendredi 27 février s’est conclue en beauté avec la soirée au YOYO, à Paris. Brodinski avait invité du beau monde pour fêter la sortie de son premier album, « Brava ». Canblaster, DJ Slow, Benji B, Addison Groove et le créateur du label Bromance ont retourné la boite parisienne.

Red Bull Music Academy /Brodinski Album Release Party Red Bull Music Academy /Brodinski Album Release Party Red Bull Music Academy /Brodinski Album Release Party Red Bull Music Academy /Brodinski Album Release Party

En attendant d’investir la capitale avec son programme de conférences, concerts, ateliers et sessions studio, la Red Bull Music Academy poursuit sa tournée française avec trois dates exceptionnelles : les 6 et 7 mars à Caen puis le 9 avril à Rennes. Le Vendredi 6 Mars, on retrouvera au Cargö, Dorian Concept, ONRA et Fulgeance. Le Samedi 7 Mars, début des hostilités avec une conférence avec le DJ et producteur anglais Gilles Peterson. Puis, le Cargö accueillera la fine fleur de l’électro normande, Rone, Superpitcher, Felix, Fakear, Superpoze et Kuage.

Pour ceux qui souhaitent s’inscrire à la Red Bull Music Academy et tenter de faire partie des 60 finalistes, c’est le dernier jour pour déposer sa candidature à cette adresse web.

Article : Cyril Coantiec

Photos : Cyril Coantiec/Teddy Morellec